Une autre façon d’être député

Un député au service des citoyen-nes,
du débat public et du vivre-ensemble

Mes propositions politiques (mes 4 axes prioritaires) sont sincères, cohérentes avec mes convictions et avec mes engagements dans la société civile durant toute ma vie. 

Mais ma différence avec les autres candidats sera aussi sur la façon dont je prévois de remplir la fonction de député :

  • Je reverserai 50% de mon indemnité (salaire) à un fonds local ( soit 32 000 €/an) pour financer des activités de la société civile sur les transitions + d’infos
  • Pas de cumul de mandat, implication à 100% + d’infos
  • Lutte contre le gaspillage d’argent public, la corruption, les lobbys & les conflits d’intérêts, respect de la Charte éthique d’Anticor + d’infos
  • Déplacements pour Paris en train, compensation CO2 Solidaire… + d’infos

Des actions pour redonner le pouvoir aux citoyen-nes

  • Plateforme numérique pour que chaque citoyen-ne puisse participer à mon travail parlementaire et travail en permanence avec la société civile (associations, syndicats, scientifiques, entreprises, citoyens…) + d’infos
  • Formations citoyennes (contrôle des dépenses publiques, lutte contre la corruption et les conflits d’intérêts, fonctionnement de l’Assemblée nationale, etc.)
  • Groupe de citoyen-nes chargé d’animer le débat local pour préparer la 6e République + d’infos

Des moyens financiers du député mis au service du débat public et du vivre-ensemble et gérés de manière collective et transparente

  • 8 forums publics/an dans des lieux collectifs différents de toute la circonscription et suivis d’un concert pour un engagement citoyen plus convivial + d’infos
  • 1 journée de l’Europe/an & 1 journée des Solidarités/an en lien avec la société civile et les citoyens du monde qui vivent dans le Tarn + d’infos
  • Ma permanence parlementaire sera un bus itinérant pour être à l’écoute de tous, y compris dans les villages et dans les quartiers + d’infos
  • 1 collaborateur-trice local-e pour mettre en oeuvre ces actions avec l’appui d’un conseil politique et être à l’écoute des habitants & 1 autre à Paris pour optimiser notre travail législatif et de contrôle du gouvernement + d’infos

Voir et partager mes propositions en vidéo (2.52 mn) :

 

Mes engagements plus en détails :

Etant député indépendant des partis politiques, je n’aurai pas à reverser de l’argent à un parti pour son fonctionnement. Ces moyens financiers seront mis au service des citoyens à travers les engagements suivants.

Je concrétiserai ma lutte contre les privilèges des parlementaires en ne gardant pour mon salaire que 50% de l’indemnité qui me sera versée par l’Assemblée nationale (soit 2681 € au lieu des 5362 € net mensuel). Je transférerai le reste (32 000 €/an) à un fonds local qui financera la société civile pour des initiatives de transition sur les 4 axes prioritaires et celles favorisant le vivre-ensemble local et la diversité culturelle.

Si une réserve parlementaire est disponible* (130 000 €/an par député), elle sera dépensée avec la répartition suivante : 85 000 € pour des initiatives de la société civile dans le Tarn (la moitié sur les 4 axes prioritaires & le vivre-ensemble local et l’autre moitié pour promouvoir le vivre-ensemble européen et international) et 45 000 € pour des initiatives nationales.

* La Charte éthique d’Anticor, que j’ai signée, demande de « supprimer la réserve parlementaire, outil du clientélisme ». Je suis d’accord si un autre système de subventions aux associations est mis en place afin qu’elles ne soient pas pénalisées par cette mesure. En attendant, pour éviter le risque de clientélisme, la réserve doit être gérée de manière transparente et collective.

Un comité local sera mis en place pour une gestion transparente et collective de ces moyens financiers. Y participeront notamment des citoyens tirés au sort.

L’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM, 64 000 €/an) sera essentiellement utilisée au service du débat public et du vivre-ensemble sur notre territoire, au plus proche de l’ensemble de la population :

  • Je m’appuierai en permanence sur la société civile (associations, syndicats, scientifiques, entreprises, citoyens…) pour le travail législatif, le vote du budget et le contrôle du gouvernement.Parlement & Citoyens
  • J’organiserai une démocratie plus directe en créant, dans un délai d’un an maximum après les élections, une plateforme numérique permettant de participer à mon travail parlementaire (sur  les travaux permettant ce temps participatif : rédaction de projets de loi, d’amendements, de questions écrites au gouvernement, consigne de votes après débat local… Des formations sur le fonctionnement de l’Assemblée nationale seront organisées).

retour à la liste

  • Un Conseil politique m’accompagnera (ainsi que le ou la collaborateur-trice local-e) pour animer ce travail participatif. Il sera composé de membres issus de la société civile (associations, syndicats, scientifiques, entreprises…), de quelques élus locaux et de citoyens tirés au sort.

  • Huit réunions publiques par an seront organisées sous forme de forum participatif (voire de théâtre législatif) sur les thématiques d’actualités parlementaires. Theatre Forum 640px-Augusto_Boal_nyc5Elles auront lieu dans des bars associatifs, espaces socio-culturels et autres lieux collectifs de toute la circonscription pour mieux les faire connaître et les soutenir financièrement. A la belle saison, seront privilégiés des places de village ou pied d’immeubles en partenariat avec les acteurs locaux.
  • Chacun de ces rassemblements mensuels sera l’occasion de promouvoir la démocratie « particifestive » en se terminant par un concert. IMG_20160402_233036241Là aussi l’occasion de soutenir les artistes tarnais et d’ailleurs pour plus d’échanges culturels sur notre territoire et un engagement citoyen plus convivial.

 

retour à la liste

  • Chaque année, pour renforcer l’esprit d’amitié entre les peuples, nous organiserons une journée de l’Europe (autour du 9 mai) et une journée des Solidarités (en novembre) en lien avec la société civile et les citoyens étrangers ou d’origine concert-Gaillacétrangère vivant sur notre territoire : débats politiques, échanges culturels, moments de partage et de convivialités… Les événements existants faisant la promotion des transitions écologiques et sociales seront soutenus.

  • Un bus itinérant me servira de permanence parlementaire afin d’être présent, selon un planning régulier, sur toute la circonscription, du marché d’un village au pied des immeubles des quartiers de nos villes. Ce sera l’occasion d’être à l’écoute de toute la population mais aussi de faire la promotion des multiples initiatives locales sur les 4 axes prioritaires et le vivre-ensemble. Dans cet objectif d’information, les modalités de cette permanence itinérante seront définies et évaluées régulièrement collectivement pour s’assurer qu’elles répondent bien aux besoins de la population et l’adapter dès que nécessaire.

retour à la liste

Le crédit affecté à la rémunération de collaborateurs (9500 €/mois) sera utilisé pour rémunérer :
– une personne équivalent plein-temps chargée d’accompagner les activités locales indiquées ci-dessus et d’être à l’écoute des habitants pour améliorer les lois, régler des litiges avec l’administration…
– une personne équivalent plein-temps à l’Assemblée nationale (travail législatif, relation avec la société civile nationale…).
– le reliquat financera des missions ponctuelles selon les activités.
Evidemment, aucun emploi familial ni fictif…

Je dénoncerai les cas concrets de lobbying à l’Assemblée nationale qui sont au détriment de l’intérêt général, les cas de corruption et de conflits d’intérêts de
parlementaires (même si ce sont des alliés occasionnels) et membres du gouvernement.

Je respecterai les 10 engagements de la Charte éthique d’Anticor, association fondée en juin 2002 pour lutter contre la corruption et rétablir l’éthique en politique.

Les moyens mis à ma disposition seront exclusivement utilisés pour mon travail parlementaire.

Contrairement à certains candidats de la circonscription qui occupent déjà des fonctions d’élus, je m’impliquerai à temps complet dans cette représentation parlementaire sans aucune autre fonction d’élu ou travail complémentaire. Je suspendrai mon activité de consultant pendant toute la durée de mon mandat.

retour à la liste

Comme actuellement, je me déplacerai en priorité en train (notamment le train de nuit Paris-Toulouse pour me rendre à l’Assemblée nationale chaque semaine). co2-solidaire-logo-01Sauf exception, je limiterai l’usage de l’avion aux déplacements à l’étranger. Les émissions carbone de mes déplacements en avion seront compensés auprès de l’association Geres et son programme CO2 Solidaire avec qui je suis partenaire depuis 2009 pour mes déplacements aériens professionnels et personnels.

Pour me soutenir & participer à ce projet, cliquez ici

Merci !

Retour en haut


Crédit photos : Théâtre forum par Augusto Boal, image extraite de https://www.parlement-et-citoyens.fr, dessin lobby de Colcanopa dans lejdd.fr.